Université Lyon 1
Université de Lyon
Arqus
Accueil  >>  Master  >> Biodiversité, écologie et évolution  >>  M2 Ecologie, évolution, génomique
Langue des Descriptions :
  Etendu aux fiches UE.
  • Domaine : Masters du domaine SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE
  • Diplôme : Master
  • Mention : Biodiversité, écologie et évolution
  • Parcours : M2 Ecologie, évolution, génomique
   
    Présentation :
Modalité de formation :
Formation diplômante
Nature de la Formation :
Diplôme national
Niveau de recrutement :
BAC+4
Niveau de sortie :
BAC+5
Durée de la formation :
4 semestres
Site web pour plus d'information :
http://master-bee.univ-lyon1.fr/
Lieux de formation :
Cette formation est dispensée principalement sur le(s) site(s) suivant(s) :
  • Villeurbanne - La Doua
Diplôme co-accrédité :
Cette formation est co-accréditée avec le(s) établissement(s) suivant(s) :
  • VetAgro Sup Lyon
Langues d'enseignement :
  • FR  Français
    Secteurs disciplinaires concernés :
  • Biologie - Biochimie
  • Environnement - Ecologie
    Activités socio-économiques en lien avec la formation :
  • Environnement - Ecologie
  • Recherche et développement scientifique
Date de la dernière mise-à-jour : 13/05/2022
    Description de la formation :

L'objectif du parcours « EEG » du master BEE est de former à et par la recherche des spécialistes de la biologie évolutive qui possèdent une double compétence : une maîtrise conceptuelle et expérimentale des mécanismes et processus de l'écologie et de l'évolution. En fin de parcours, les étudiant.e.s diplômé.e.s sont capables de produire, d’analyser et d’interpréter des données complexes et massives en toute autonomie.

Les mécanismes qui sous-tendent la diversité biologique et son évolution nécessitent d’appréhender la donnée biologique à différentes échelles de temps (de brève telle que celle de l’impact de l’homme sur les populations, à très étendue telle que les temps géologiques), d'espace et d'organisation (séquences, gènes, génomes, organismes, populations, communautés, écosystèmes). Cette complexité requiert une culture générale large combinant des approches expérimentales et méthodologiques complémentaires et pluridisciplinaires voire interdisciplinaires. De plus, depuis quelques années, la biologie évolutive bénéficie d’une révolution dans l’acquisition des données biologiques. En effet on observe le développement d’outils qui permettent d’obtenir rapidement des données massives et hétérogènes dans de nombreux domaines de l’écologie et de la génomique (données de bio-loggers, camera traps, colliers GPS, NGS, PoolSeq, RNASeq…) et ouvrent de nouveaux questionnements, nécessitant de nouvelles compétences.

Le Master « EEG » propose une formation qui relève ces défis. Cette formation est basée sur l’interdisciplinarité et est adossée, depuis plusieurs années, à des structures de recherche reconnues nationalement et internationalement. L’enseignement est assuré par des interlocuteurs spécialistes de leur domaine, alliant les concepts, les méthodes et les expérimentations, et travaillant à différentes échelles organisationnelles et spatio-temporelles, sur une grande diversité de modèles biologiques. La formation EEG s’attache à suivre et accompagner ses étudiant.e.s tout au long de l’année afin de favoriser la réussite de tou.te.s. Dès le second semestre du M1, chaque étudiant.e accède à un parcours personnalisé avec le choix d’UE optionnelles.
    Compétences attestées :
Les étudiant.e.s du parcours EEG acquièrent une double compétence. A l'issue de leur diplôme, ils/elles possèdent une maîtrise conceptuelle et expérimentale des mécanismes et processus de l'écologie et de l'évolution, et sont capables d’analyser des données complexes et massives (bio-loggers, camera traps, colliers GPS, NGS…) en toute autonomie.
    Modalités d'évaluation :
Les modalités d'évaluation sont arrêtées annuellement par le Conseil d'Administration, sur proposition du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire.
    Public concerné :
Le parcours EEG concerne les étudiant.e.s ayant réussi en M1 EEG ou, exceptionnellement, dans un M1 compatible avec la formation (par exemple le parcours BEEB du master BEE-Lyon ou un parcours à thématiques proches d’autres universités ou écoles).
    Modalités d'accès :
L’admission en M2 EEG n’est pas automatique. Elle est prononcée par un jury d'admission propre au parcours et composé des membres de l’équipe pédagogique. La capacité d’accueil du M2 étant limitée, les critères de sélection seront liés à la qualité du dossier ainsi qu'au projet professionnel présenté par le candidat.
    Responsabilité du Parcours :
MOUTON LAURENCE
04.72.43.29.10
    Contact scolarité :
Scolarité BIOSCIENCES
 scolarite.biosciencesuniv-lyon1.fr
    Composante(s) de l'université responsable de cette formation :
UFR Biosciences (Biologie, Biochimie)
    Liste des Unités d'Enseignement (UE) :
  • Année 1
  • Année 2
Année 1
Description:
Année 2
Description:
A1: Bloc 1 [UE Libres] (30 Crédits) :
   Analyse de données biologiques (6 ECTS) BIO1233M
   Anglais pour la communication professioennel niveau 1 (3 ECTS) BIOLG01M
   Anglais pour la communication professionnelle niveau 2 (3 ECTS) BIOLG02M
   Approche interdisciplinaire écologie et évolution: concepts (6 ECTS) BIO2400M
   Approches interdisciplinaires en écologie (3 ECTS) BIO1420M
   Biodiversité et anthropocène (6 ECTS) BIO1427M
   Biodiversité et fonctionnement des écosystèmes (3 ECTS) BIO2393M
   Bioindication bioévaluation milieux aquatiques (6 ECTS) BIO1426M
   Biologie de la conservation (6 ECTS) BIO1424M
   Biologie du comportement (6 ECTS) BIO1073M
   Biologie moléculaire pour la génomique environnementale (3 ECTS) BIO1437M
   Ecologie et évolution (3 ECTS) BIO1419M
   Ecologie et évolutions quantitatives (6 ECTS) BIO1242M
   Ecologie fonctionnelle (3 ECTS) BIO1416M
   Etudes urbaines (3 ECTS) BIO1430M
   Génomique en écologie et évolution 1 (3 ECTS) BIO1417M
   Génomique en écologie et évolution 2 (3 ECTS) BIO1435M
   Génomique en écologie et évolution 3 (3 ECTS) BIO2603M
   Gestion et protection de la nature (3 ECTS) BIO1423M
   Hydrosystèmes et anthropocène (6 ECTS) BIO1428M
   Méthodes d'analyse de données génomiques / transcriptomiques (6 ECTS) BIO1438M
   Méthodes des études urbaines (3 ECTS) BIO1431M
   Microbiologie des écosystèmes naturels et anthropisés (6 ECTS) BIO1412M
   Modèles statistiques pour la biologie (3 ECTS) BIO2394M
   Nouvelles technologies pour l'étude de la biodiversité I (3 ECTS) BIO2599M
   One health (3 ECTS) BIO1432M
   Phylogénomique et évolution moléculaire (3 ECTS) BIO2398M
   Programmation pour la biologie (3 ECTS) BIO1436M
   Projet tutoré (3 ECTS) BIO1421M
   Projet tutoré et professionnalisation (3 ECTS) BIO1418M
   Projet tutoré pour insertion professionnelle (6 ECTS) BIO2390M
   Stage (6 ECTS) BIO1422M
   Stage professionnalisant longue durée (30 ECTS) BIO2399M
   Statistiques bayésiennes et applications (3 ECTS) BIO2224M
   Technologie d'acquisition de données (6 ECTS) BIO1234M
   Terrains interdisciplinaires en écologie des écosystèmes (3 ECTS) BIO1429M
   Trajectoires évolutives (3 ECTS) BIO2392M
   Typologie des habitats terrestres (6 ECTS) BIO1425M

    Statistiques d’insertion professionnelle :
Les enquêtes d’insertion professionnelle sont réalisées par l'Observatoire de la Vie Etudiante :
lien vers Statistiques d’insertion professionnelle
    Commentaire sur l'insertion :
L’insertion professionnelle est au cœur de la formation. Elle s’appuie sur la reconnaissance dont elle bénéficie au niveau national depuis plusieurs années (la première promotion a été diplômée en 2016) pour offrir l’accès à un réseau de professionnels. Notre formation prépare aux recrutements en thèse via les concours des écoles doctorales (ED) en France dont le champ scientifique couvre l'écologie, la biologie de l'évolution et la biodiversité (par exemple l’ED 341 E2M2 http://e2m2.universite-lyon.fr/) et les recrutements sur projets.; aux recrutements en thèse à l’étranger; aux métiers de la recherche dans les secteurs public (Universités, Muséum, CNRS, INRAE, IRD, CIRAD, Grandes Ecoles) et privé (par exemple, protection des plantes et environnement, collection et gestion des ressources biologiques, biovigilance, santé humaine et animale); aux métiers faisant appel à une expertise scientifique en écologie et en évolution (chargé.e.s d’études, chargé.e.s de missions, ingénieur.e.s écologues, chef.fe.s de projet…); aux métiers demandant de l’analyse statistiques et bioinformatique dans des structures privées.
    Métiers (en référence à Vocasciences) :
Au vue des connaissances et des compétences acquises durant la formation, des stages réalisés et/ou des concours réussis, les diplômés de cette formation peuvent prétendre aux métiers suivants :
 Biologiste  
 Biostatisticien 
 Chargé de recherche 
 Chef de projet R&D 
 Chercheur en biologie 
 Directeur études, recherche et développement 
 Enseignant chercheur 
 Ingénieur de recherche 
 Ingénieur statisticien 
 Responsable de laboratoire de recherche