Accueil  >>  Diplômes Inter Universitaires en Santé  >> DIU Santé  >>  Pratiques médicales en santé au travail pour la formation des collaborateurs médecins
Langue des Descriptions :
  Etendu aux fiches UE.
  • Domaine : Diplômes Inter Universitaires en Santé
  • Diplôme : Diplôme Inter-Universitaire (DIU)
  • Mention : DIU Santé
  • Parcours : Pratiques médicales en santé au travail pour la formation des collaborateurs médecins
Présentation :
Modalité de formation :
  • Formation initiale normale : 800 €
  • Formation continue prise en charge individuelle: 4800 €
  • Formation continue prise en charge employeur : 4800 €
Formation diplomante
Nature de la Formation :
Diplôme d'établissement non homologué
Durée de la formation :
8 semestres
Total du volume horaire :
570h
Langues d'enseignement :
  • FR  Français
Liste des étudiants (Exclusivement réservé à l'usage des enseignants)
 Veuillez vous identifier :
 Identifiant :   Mot de passe :   


Description de la formation :
Il a été créé, un diplôme interuniversitaire de pratiques médicales en Santé au travail pour la formation des collaborateurs médecins, conjointement entre les universités de Joseph Fourier de Grenoble, Jean Monnet de St Etienne et de Clermont-Ferrand Auvergne.

Justification de ce diplôme - Analyse des besoins

 

La loi 2011-867 du 20 juillet 2011 relative à l’organisation de la médecine du travail, puis les décrets 2012-135 et 2012-137 du 30 janvier 2012, ont modifié le Code du travail et, en particulier, l’organisation de la médecine du travail et le fonctionnement des services de santé au travail. Le code du travail a ainsi créé une nouvelle catégorie de médecins exerçant la médecine du travail au sein des services de santé au travail et des entreprises. Ces médecins ont, selon les termes de l’article R4623-25 du code du travail, l’appellation de « collaborateurs médecins ». Le code édicte que : « Les services de santé au travail ou les employeurs peuvent recruter des collaborateurs médecins. Ces médecins s’engagent à suivre une formation en vue de l’obtention de la qualification en médecine du travail auprès de l’Ordre des Médecins. Ils sont encadrés par un médecin qualifié en médecine du travail qui les assiste dans leurs missions. »

Ces médecins ont donc vocation à devenir médecins du travail à part entière après qualification par l’Ordre des Médecins. En effet, selon l’article R4623-2 du Code du travail, un médecin doit être qualifié en médecine du travail pour exercer cette spécialité.

A la suite de cette modification du Code, des discussions ont été menées entre la section Formations et Compétences du Conseil national de l’Ordre des Médecins (CNOM), la direction générale du travail (DGT) du Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé et le Collège des enseignants hospitalo-universitaires de médecine du travail (CEHUMT). Ces discussions ont abouti à des principes de formation, un cadre et un programme. Il a été décidé que la formation des collaborateurs médecins serait de nature exclusivement universitaire, sous forme d’un diplôme inter-universitaire, devant être organisé dans chaque inter-région du DES de médecine et santé au travail et piloté par la Commission interrégionale du DES de la spécialité. Les objectifs, le contenu, la durée, les modalités d’enseignement théorique et pratique, les modalités de validation, ont été définies par un groupe de travail du CEHUMT de façon à ce que tous les DIU créés dans les inter-régions Nord, Nord-est, Ouest, Sud-est, Sud-ouest Ile de France et Rhône-Alpes Auvergne soient semblables.

L’obtention de ce DIU ne permet pas l’accès à la qualification en lui-même mais est une condition nécessaire pour l’accès à la spécialité selon les critères des Commissions nationale de première instance de la spécialité au CNOM de l’Ordre et éventuellement à la Commission nationale d’Appel.

Devant cette nécessité de création d’un DIU, les enseignants hospitalo-universitaires des quatre universités de l’inter-région Rhône-Alpes Auvergne ont donc décidé de déposer un dossier de création d’un DIU inter-régional commun.

Résumé de la formation :

Objectifs pédagogiques de la formation :

 
-  acquérir des compétences en médecine du travail
 assurer les missions qui leur sont confiées par le Code du travail et qui sont précisées par la circulaire DGT n°13 du 9 novembre 2012
 préparer la qualification en médecine du travail par la commission nationale de qualification du CNOM
-  Maîtriser le contexte de l’entreprise et du monde du travail afin de mettre en relation santé et conditions de travail
-  Maîtriser le cadre réglementaire, déontologique, éthique de l’exercice de la médecine du travail
-  Savoir évaluer et suivre les capacités de travail, maîtriser l’ensemble des éléments pour le maintien dans l’emploi. Savoir définir, tracer et gérer les effets médicaux de la pénibilité et du vieillissement au travail
-  Savoir identifier et évaluer les risques professionnels pour les mettre en rapport avec des effets sur la santé, des accidents du travail ou des maladies professionnelles
-  Etre capable de mettre en œuvre un dépistage et un suivi individuel et collectif des travailleurs en fonctions des risques auxquels ils sont exposés
-   Etre capable de mettre en œuvre ou de participer à des actions de veille sanitaire, de recherche épidémiologique dans le champ de la santé au travail
-    Maîtriser l’ensemble des outils nécessaire à l’action en milieu de travail (gestion de l’information, communication, définition et conduite de projet…)
-  Etre capable de mener ou de conseiller, dans le cadre des contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens et des plans d’actions définis par la loi du 20 juillet 2011, toutes les actions de prévention technique, organisationnelle et médicale) en animant et coordonnant une équipe pluridisciplinaire
-  Etre capable de conseiller l’entreprise sur la surveillance globale du milieu de travail et une gestion globale des risques y compris les risques environnementaux.


Programme de l'enseignement :

  enseignement théorique (volume horaire) : 170 heures

  enseignement pratique (volume horaire) : 400 heures

  stage pratique (durée) : 4 ans


Enseignement théorique. Les étudiants sont regroupés au niveau régional chaque université participante organise une partie des unités d’enseignement au profit de l’ensemble des étudiants inscrits.

Formation pratique encadrée de 18 mois et activité encadrée de deuxième partie de la formation. Elle se fait au niveau local, au sein de chaque service ou entreprise lieu de l’exercice et de la formation.

Stages complémentaires de formation pratique. Ils sont réalisés dans des établissements extérieurs à l’université, différents selon les étudiants et les besoins exprimés par les étudiants et définis par les enseignants.

Journées de regroupement pédagogique, organisées au sein de chaque université participante.

Mémoire de fin d’études. Jury régional avec les enseignants des quatre universités participantes.

Méthodes / thèmes d’EPP (Evaluation des Pratiques Professionnelles) :

 

L’exercice de ces médecins collaborateurs est très encadré par le code du travail et par une circulaire d’application qui spécifie les tâches qu’ils peuvent réaliser seuls de leur propre responsabilité ou sous le responsabilité d’un tuteur médecin qualifié en médecine du travail.

L’analyse de leurs pratiques est donc une partie de leur formation, pouvant entrer dans le cadre du développement professionnel continu.

Outre la formation pratique encadrée et l’activité encadrée dans les entreprises qui les emploient, il est prévu des journées de regroupement pédagogique. Ces journées pourront entrer dans la partie « analyse des pratiques professionnelles » et  « acquisition / perfectionnement des connaissances / compétences » prévue dans les programmes de DPC selon les prescriptions de décembre 2012 de la HAS.

Sont prévues des approches en groupe (formation présentielle avec présentation de cas cliniques, des revues de dossiers en commun et des analyses des parcours de « soins » (terme pas tout à fait approprié à la médecine de prévention, employé ici de façon à rester dans le  processus commun).

Durée de la formation :     4 années universitaires

Capacité d'accueil :

Effectif minimum : 2 en dessous duquel le diplôme n’ouvrira pas

Effectif maximum : 12

  
Public concerné et pré-requis :

Public visé  :

                                     
- Médecins ayant au moins cinq ans d’inscription au tableau de l’ordre des médecins ;
- Médecins ayant un contrat de travail dûment enregistré au conseil départemental de l’ordre des
  médecins ou, à défaut, une promesse d’embauche comme collaborateur médecin signée de la 
  direction du service de santé au travail ou de la direction de l’entreprise pour les services 
  autonomes, documents  mentionnant, en particulier, le temps hebdomadaire de travail prévu
- Contrat ou promesse d’embauche dans un secteur professionnel entrant dans le champ d’application de l’article L 4622-1 du code du travail
- Médecins exerçant la fonction de collaborateur médecin à 80 % de temps plein au minimum.
- Médecins ayant un médecin tuteur encadrant qui a fourni une attestation certifiant qu’il accepte cette fonction d’encadrement et lui-même inscrit au Conseil de l’Ordre des médecins en tant que médecin -qualifié en médecine du travail 
Spécificités et conditions d'accès :
4 800 € par an les deux années de la première partie de la formation
1 800 € par les deux années de la deuxième partie de la formation 



L'accord écrit du responsable d'enseignement doit obligatoirement être joint au dossier d'inscription
 

Responsable d’enseignement



L'accord écrit du responsable d'enseignement doit obligatoirement être joint au dossier d'inscription


Professeur Alain BERGERET
Université Claude Bernard Lyon 1
UMRESTTE (Unité Mixte de Recherche Epidémiologique et de Surveillance Trnasport Travail et Environnement)
8 Avenue Rockefeller
69008 LYON
04 78 77 28 09

Informations Administratives
Université Claude Bernard Lyon 1
Service des Spécialités Médicales
8 Avenue Rockefeller
69373 LYON cedex 8
04 78 78 56 08
:: Modalités d'évaluation des connaissances
Modalités d'évaluation des connaissances :

Modalités du contrôle des connaissances

 

- Assiduité nécessaire aux deux-tiers de l’enseignement théorique

En fin de 1ère année :

-          Un écrit sur 100

-          Un stage à valider (validation d’une partie de la formation pratique encadrée qui devra  durer 18 mois dans sa totalité).

-          Pour passer en 2ème année, l’étudiant devra obtenir la moyenne à l’écrit et avoir son stage (partie) validé.

 

En fin de 2è année :

-          Un écrit sur 100

-          Un stage à valider (validation de la fin de la formation pratique encadrée).

-          Pour passer en 3ème année, l’étudiant devra obtenir la moyenne à l’écrit et avoir son stage (fin) validé.

 

En fin de 3ème année :

-          Activité encadrée à valider

-          Journées de regroupement pédagogique à valider

 

En fin de 4è année et pour valider le diplôme :

-          Activité encadrée à valider

-          Journées de regroupement pédagogique à valider

-          Mémoire réalisé par l’étudiant, noté sur 20, soutenu devant le jury interrégional.

-          Pour valider le diplôme, l’étudiant devra obtenir la moyenne au mémoire et avoir validé l’activité encadrée et les journées de regroupement.

 

Il y aura 2 sessions d’examen pour les épreuves écrites et le mémoire.

 

Deux stages complémentaires facultatifs de formation pratique peuvent être réalisés mais ne rentreront pas en compte dans la validation du diplôme.

 

Si l’étudiant redouble, il peut conserver pendant 1 an, la validation des épreuves théoriques obtenues. Avec une nouvelle  inscription à l’Université obligatoire.

Effectifs des années antérieures :

Effectif minimum : 2 en dessous duquel le diplôme n’ouvrira pas

Effectif maximum : 12
Responsabilité du Parcours :
BERGERET alain
0478861207
Contact scolarité :
SCOLARITé DU SANTé
Composante(s) de l'université responsable de cette formation :
Service des Spécialités médicales
Les enquêtes d’insertion professionnelle sont réalisées par l'Observatoire de la Vie Etudiante.
Lien vers Statistiques d’insertion professionnelle
Poursuites d'études et débouchés

 


Dates

Prochaine session :


Effectif : 12

Date de début : 24/11/2016

Date de fin : 15/06/2017

DIU médecins collaborateurs (environ 90 personnes) :

 

Module 1 : 24 novembre 2016  / 4,5 et 6 janvier 2017  à  Lyon

Module 2 :  15 et 16 decembre 2016 à Clermont Ferrand /26 et 27  janvier  2017 à Grenoble

Module 3 :  9,16 et 17 mars 2017 à  Lyon

 

Module 4 : 6 et 7 avril 2017 à Grenoble

Module 5:11 et 12 mai 2017 à  Lyon

Module 6: 8 et 9 juin 2017 à  Lyon

Module 7: 15 juin 2017à Grenoble

Date de la dernière mise-à-jour : 25/07/2016