Accueil  >>  Master  >> Génie des procédés et des bio-procédés  >>  Génie des procédés et efficacité énergétique industrielle
Langue des Descriptions :
  Etendu aux fiches UE.
  • Domaine : Masters du domaine SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE
  • Diplôme : Master
  • Mention : Génie des procédés et des bio-procédés
  • Parcours : Génie des procédés et efficacité énergétique industrielle
Présentation :
Modalité de formation :
  • Formation initiale
Formation diplomante
Nature de la Formation :
Diplôme national
Niveau de recrutement :
BAC+3, BAC+4
Niveau de sortie :
BAC+5
Durée de la formation :
4 semestres
Adresse web d'inscription :
https://ecandidat.univ-lyon1.fr/
Lieux de formation :
Cette formation est dispensée principalement sur le(s) site(s) suivant(s) :
  • Saint-Etienne (site de l'ESPE)
Diplôme co-accrédité :
Cette formation est co-accréditée avec le(s) établissement(s) suivant(s) :
  • Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne
Langues d'enseignement :
  • FR  Français
Description de la formation :

Ce parcours est dipensé par l'école des Mines de Saint-Etienne (http://www.mines-stetienne.fr/formation/genie-des-procedes-et-efficacite-energetique-industrielle-pei2e/)

Le domaine industriel concerné par le Génie des procédés est vaste : on parle des industries de procédés pour la production et la transformation de l’énergie,  l’industrie chimique, l’industrie agro-alimentaire, l’industrie pharmaceutique … qui se caractérisent par des transformations importantes de la matière. En tant que discipline scientifique et de recherche, le Génie des procédés fournit des outils nécessaires à l’activité d’ingénierie des procédés : recherche et développement, conception et optimisation, sécurisation et contrôle des procédés. Il se situe donc résolument parmi les sciences pour l'ingénieur permettant de passer des études laboratoires à petite échelle, à la conception et la construction de vases unités de production.

Compte tenu de ses domaines privilégiés d’applications, le Génie des procédés a une forte implication régionale, chimique prise au sens large de la matière et des matériaux, et énergétique avec des acteurs importants des énergies renouvelables, fossiles et nucléaires.

La formation se place sur le domaine des procédés liés à l’efficacité de la production, de la conversion et de l’usage de l’énergie. La réduction des émissions de CO2 est son enjeu principal. A ce titre, elle se retrouve à l’intersection des préoccupations de plusieurs pôles de compétitivité de la région Rhône-Alpes. Les industries de procédés de transformation chimique (chimie lourde et de spécialité, pétrochimie, matériaux innovants) sont structurées au niveau du pôle de compétitivité de niveau mondial AXELERA « Chimie – Environnement », qui aborde par exemple des aspects importants liés au captage et à l’usage du CO2, ou la conception de nouveaux procédés, soit bio-sourcés, soit plus efficaces en terme de consommation d’énergie et de rejets environnementaux, incluant la notion d’économie circulaire. Certaines des préoccupations se retrouvent aussi au sein du pôle de compétitivité Tenerrdis, notamment les aspects liés conversion de la biomasse, ou de la production et l’usage de l’hydrogène, et des aspects matériaux pour les piles à combustible. La notion d’écoprocédés est aussi une notion forte portée par le pôle de compétitivité partenaire Trimate, pôle national interrégional (Languedoc-Roussillon, Paca). Enfin, pour des raisons d’implantation locale sur le bassin stéphanois, certains des aspects de la formation proposée recoupent des préoccupation de ViaMéca, pôle national interrégional (Midi-Pyrénées, Limousin, Auvergne, Centre, Languedoc-Roussillon), pour ce qui concerne les aspects des matériaux.

Public concerné et pré-requis :

* En M1 :

Etudiants ayant acquis 180 ECTS de la Licence STS mention GEGP parcours Génie des Procédés.

Des étudiants ayant suivi un parcours de type Chimie-Physique peuvent aussi envisager de suivre ce parcours sous réserve qu’ils aient suivi quelques UE de base en Génie des Procédés.

* En M2 :

Les étudiants ayant acquis 60 ECTS du M1 GEGP sont automatiquement admis en M2.

S’agissant des élèves inscrits en dernière année d’école d’ingénieur, les élèves de l’Ecole Supérieure de l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne sont les principaux concernés, ceux-ci doivent valider un parcours spécifique en deuxième année de leur formation. Les élèves de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Clermont-Ferrand sont aussi concernés par une admission directe en M2 selon des modalités spécifiques en vue de suivre le parcours à vocation recherche.

Compétences acquises dans cette formation :

Compétences acquises dans cette formation :

Etre capable de dimensionner des appareillages pour les opérations unitaires de transformation de la matière et de transfert d'énergie : niveau expert

Être capable de diagnostiquer un procédé dans le domaine de l'industrie chimique et pétrochimique  : niveau approfondi

Assurer la modélisation d'un procédé industriel pour le dimensionnement et la supervision  : niveau expert

Maîtrise de logiciels de simulations des systèmes dynamiques : niveau approfondi

Stage :  Acquérir une formation pratique en milieu professionnel : niveau approfondi

Langue vivante : Être capable de comprendre l'anglais technique du domaine : niveau approfondi

Communication : Savoir rédiger des comptes-rendu d'analyse et de conclusions : niveau approfondi

Animation : Être capable de s'insérer et de travailler en équipe : niveau approfondi

Modalités d'inscription :
Modalités d'évaluation des connaissances :
Les modalités d'évaluation sont arrêtées annuellement par le Conseil d'Administration, sur proposition de la Commission Formation et Vie Universitaire.
Responsabilité du Parcours :
VESSOT CRASTES severine
0472431863
Contact scolarité :
SCOLARITé DU DéPARTEMENT GEP - FACULTé DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES
04 72 43 16 78
Composante(s) de l'université responsable de cette formation :
Faculté des Sciences et Technologies / Dépt. de Génie Electrique et des Procédés
Les enquêtes d’insertion professionnelle sont réalisées par l'Observatoire de la Vie Etudiante.
Lien vers Statistiques d’insertion professionnelle
Poursuites d'études et débouchés

Ces professionnels peuvent prétendre, entre autre, aux métiers suivants :

Chargé / Chargée d'analyses et de développement - Chargé / Chargée de mission en R&D  Sélectionne dans son domaine des données quantitatives ou qualitatives et en assure le suivi régulier ou ponctuel pour la direction, le service utilisateur ou les usagers. Interprète et met en place des informations, des indicateurs statistiques. Apprécie des situations, effectue un diagnostic, dégage des tendances ou élabore des prévisions dans le cadre d'analyses et d'études spécifiques. peut aussi être amené à préconiser des choix ou à fournir des outils d'aide à la décision. Peut aussi animer une équipe de collaborateurs. (ROME H1210 et H1206)

Ingénieur / Ingénieure de gestion de la production, d'essais  Etudie, met au point, définit et optimise les méthodes de fabrication et la gestion de la production. Planifie et organise la production des différentes unités en fonction des commandes et des délais de réalisation. Conçoit et met en place les conditions optimales d'exécution du travail, et en suit le déroulement. Ordonne et gère les flux de matières et de produits. Participe à l'évolution des équipements productifs. Anime et dirige des équipes de techniciens ou de cadres. Peut se spécialiser en méthodes ou en ordonnancement-planification. Peut aussi lancer les opérations de production. (ROME H1401et H1402)

Ingénieur / Ingénieure d'étude-recherche-développement  Conçoit, définit et effectue les travaux de conception et de développement des nouveaux produits ou des nouveaux procédés en milieu industriel, ainsi que les études d'amélioration des produits et procédés existants. Réalise des recherches appliquées, des études, des mises au point, des analyses, des essais, ou la mise en œuvre des innovations. Est plutôt spécialisé dans une grande entreprise, et plutôt polyvalent dans une PME. Anime et dirige des équipes de techniciens ou de cadres. Peut aussi négocier et gérer le budget de son service. (ROME H1210)

Ingénieur / Ingénieure de production  Participe à la détermination des objectifs de production dont il est responsable (coûts, délais, qualité, quantité). Organise, met en œuvre, optimise et suit la fabrication en fonction de ces objectifs. Contribue à l'élaboration de la politique d'évolution des moyens de production et à l'amélioration des produits et des procédés. Assume des responsabilités techniques variables selon la taille de l'entreprise, sa localisation, les quantités produites, le nombre de références, le niveau et l'organisation hiérarchique, le degré d'automatisation... Anime et dirige des équipes d'ouvriers, de techniciens ou de cadres. Gère le budget de son service, et parfois l'ensemble d'une unité de production. (ROME H2502)

Ingénieur / Ingénieure de maintenance  Assure le maintien en bon état des équipements, du matériel, des infrastructures et des bâtiments. Définit et optimise les moyens à mettre en œuvre pour maintenir ou améliorer les performances de l'appareil productif en termes de coûts et de taux d'utilisation des machines. Participe aux projets d'investissements en équipements productifs nouveaux. Anime et dirige des équipes de techniciens ou de cadres. Est plutôt polyvalent dans un service interne de maintenance et plutôt spécialisé chez un prestataire de services. Peut aussi négocier et gérer le budget de son service. (ROME I1102)

Ingénieur / Ingénieure de projet affaires  Etudie la faisabilité de contrats de réalisation de projets industriels particuliers (biens d'équipement...) et spécifiques à chaque client. Dans le cadre d'entreprises ayant pour vocation la mise en œuvre de ces contrats, en détermine et négocie le contenu, en tenant compte des spécificités de chaque client. Gère les projets en optimisant les paramètres coût, délais et qualité et coordonne leur exécution (études, fabrication, mise en service). Peut participer directement aux travaux d'études liés aux projets. Anime et dirige des équipes de techniciens ou de cadres. Peut prospecter le marché. Peut aussi assurer un service après-vente. (ROME H1102)

Thèse de doctorat  L'obtention du Master GEGP peut naturellement conduire l'étudiant à préparer une thèse de doctorat. Dans le contexte Lyonnais, il y a plusieurs laboratoires d'appui. Après la thèse de doctorat, ces diplômés trouvent des débouchés professionnels dans le domaine de la recherche publique (enseignant universitaire, CNRS, Etc...)ou dans les entreprises du secteur. (ROME K2108)

Enseignant / Enseignante  (CAPES, CAPET, Agrégation) après concours de recrutement de professeurs de la fonction publique, généralement via les ESPE et l'Université et/ou l'ENS (ROME K2107)

Métiers (en référence à Vocasciences)
Au vue des connaissances et des compétences acquises durant la formation, des stages réalisés et/ou des concours réussis, les diplômés de cette formation peuvent prétendre aux métiers suivants :
 Directeur études, recherche et développement Ingénieur d'essais Ingénieur d'études industriel Ingénieur de procédés Ingénieur process Ingénieur process aval Ingénieur process usine
Secteurs disciplinaires concernés :
  • Chimie
  • Environnement - Ecologie
  • Matériaux
  • Sciences de l'ingénieur

Activités socio-économiques en lien avec la formation :
  • Energie
  • Environnement - Ecologie
  • Chimie
  • Matériaux
L'Université Claude Bernard Lyon1 a développé des liens à l'international avec de nombreuses universités étrangères. En génie des procédés, en une moyenne de 1 à 3 étudiants effectue(nt) une année de formation à l'étranger. Le plus souvent en M1, mais aussi éventuellement en M2pro. Cette année à l'étranger, après accord des responsables de la formation, permet par équivalence, de valider l'année suivie.

A titre d'exemple, une liste d'universités ayant acceuilli des étudiants du parcours génie des procédés :

  • Université Mc Gill à Montréal (langue anglaise)
  • Univerité Laval à Québec (langue française)
  • école polytechnique de Monréal (langue française)
  • Université McMaster , Hamilton, Ontarion, Canada (langue anglaise)
  • Université de Waterloo, Canada (langue anglaise)
  • Université d'état de Louisiane, USA (langue anglaise)
  • etc.....
Date de la dernière mise-à-jour : 15/05/2017