Accueil  >>  Diplômes Inter Universitaires en Santé  >> DIU Santé  >>  Formation complémentaire en gynécologie et obstétrique
Langue des Descriptions :
  Etendu aux fiches UE.
  • Domaine : Diplômes Inter Universitaires en Santé
  • Diplôme : Diplôme Inter-Universitaire (DIU)
  • Mention : DIU Santé
  • Parcours : Formation complémentaire en gynécologie et obstétrique
Présentation :
Modalité de formation :
  • Formation initiale normale : 700 €
  • Formation initiale spécifique: 356 €
  • Formation continue prise en charge individuelle: 900 €
  • Formation continue prise en charge employeur : 900 €
Formation diplomante
Nature de la Formation :
Diplôme d'établissement non homologué
Durée de la formation :
2 semestres
Liste des étudiants (Exclusivement réservé à l'usage des enseignants)
 Veuillez vous identifier :
 Identifiant :   Mot de passe :   


Description de la formation :
Il est créé à l'Université Claude Bernard – LYON 1, avec les Universités de GRENOBLE, SAINT-ETIENNE un Diplôme Interuniversitaire de Formation Complémentaire en Gynécologie et Obstétrique destinée aux médecins généralistes 
Parmi les objectifs prioritaires de santé publique, en particulier ceux concernant la santé des femmes, certains sont insuffisamment assurés (ou risquent de l'être en raison des problèmes de démographie médicale) :
- dépistage des cancers
- contraception
- protection maternelle et infantile
- surveillance des grossesses normales
- consultation préconceptionnelle
- maladies sexuellement transmissibles
- planning
- IVG
- prise en charge de la ménopause
- santé publique des populations et intégration aux réseaux de soins ville-hôpital
- prévention du tabagisme et des autres intoxications
- prévention des troubles de l'adolescence, etc...
L'objectif général de l'enseignement peut être résumé de la façon suivante : compléter l'acquisition des connaissances et surtout parfaire et vérifier l'acquisition des compétences dans les domaines cités plus haut.

La durée des études est de un an, mais peut être répartie sur deux années consécutives
            - cours théoriques sous formes de modules pour une durée totale de 60 heures
            - enseignements dirigés théoriques d'une durée de 20 heures
            - enseignement pratique sous forme de consultations ou sous un autre forme définie dans chaque région (Equivalent : 40 demi-journées de consultations).
Résumé de la formation :

Le rappel des bases fondamentales « nécessaires à la compréhension » est « intégré » à chaque chapitre :

Anatomie, Physiologie, Génétique, Biologie, Cancérogénèse, Puberté, Cycles, Ménopause, etc…

 

w Santé publique, Législation, Epidémiologie :

               Cancer, Grossesse, etc… : morbidité, mortalité, facteurs de risque

               Références, ANAES, conférences de consensus, législation, campagnes de

               Dépistage.

 

w Dépister et orienter :

               Examen clinique et examen de dépistage :

               - en matière de cancer

               - de grossesse à risque, anomalies de la grossesse

               - de maladies sexuellement transmissibles, etc …

               Les stratégies de prévention :

               - contraception, MST, consultation préconceptionnelle

               - infections materno-fœtales

               - vaccins

               - ménopause

               - cancer

               Règles hygiéno-diététiques, etc…

 

w Informer les patientes et Savoir répondre à une demande sur :

- l’existence de réseaux, les niveaux de soins

      les facteurs de risques (tabac, risque des médicaments, etc)

      les recommandations « préventives » : alimentation, contraception d’urgence, etc.

- les risques des médicaments

- Conseil Génétique, Principes du Diagnostic Anténatal

- la préparation à l’accouchement

- les formes d’anesthésie et d’analgésie

- les complications des interventions chirurgicales

- la demande de contraception

- les modalités et les possibilités de planning, d’IVG

- la ménopause

- la sexualité

- la maltraitance, les agressions sexuelles

- l’allaitement

 

w Connaître les examens complémentaires pour les prescrire et les expliciter aux patientes :

- Pertinence et indication des examens complémentaires et des techniques médicales (AMP, traitement des cancers, etc.) et des techniques chirurgicales.

- Lecture et Interprétation des examens complémentaires.

 

w Prise en charge diagnostique (initiale) et surveillance après traitement :

- Cette prise en charge diagnostique peut n’être qu’initiale (exemple des stérilités, ou des anomalies liées au dépistage).

- Surveillance après cancers pelviens et mammaires.

- Post-partum

- Intégration aux réseaux existants d’infertilité, de surveillance des grossesses, de surveillance des cancers, de prévention des MST, de dépistage.

                                                                                                                                                        

 

w Prise en charge (conduite pratique) des symptômes les plus courants en cas de pathologies gynécologique et mammaire :

- Infections, ménorragies, métrorragies, douleurs pelviennes aiguës et chroniques, incontinence d’urines, prolapsus, masse pelvienne, pathologie du sein, frottis anormal.

 

w Lors et au décours de la grossesse :

- les petits maux de la grossesse

- les anomalies les plus fréquentes de la grossesse : HTA, Diabète, etc..

- les complications de la grossesse

- les urgences médicales et chirurgicales

- les post partum, la lactation

- les troubles psychiques

- complications périnéales

- le nouveau-né.

 

w La prise en charge thérapeutique des symptômes et syndromes cités plus haut :

- en sachant quand adresser la patiente en milieu spécialisé ;

- en sachant poursuivre des soins spécialisés en collaboration avec l’équipe spécialisée dans le cadre de réseaux Ville/Hôpital/Clinique

Poursuite de la surveillance après chirurgie ambulatoire

Prise en charge d’un accouchement inopiné.

 

w Interruption volontaire de grossesse.

Public concerné et pré-requis :
Sont autorisés à s'inscrire

        
      

               - les Médecins Généralistes thésés et en exercice

               - les internes DES de médecine générale, au moins en 2e année, à concurrence de

                 5 internes par promotion




30 candidats,
au maximum, seront inscrits chaque année. L’accord pour l’inscription est donné sur courrier par le directeur régional d’enseignement sur avis de l’équipe pédagogique

L'accord écrit du responsable d'enseignement doit obligatoirement être joint au dossier d'inscription
Spécificités et conditions d'accès :

        

pour les internes DES de médecine générale : 356,00€

Modalités d'inscription :

Responsable de l'enseignement :
Professeur Pascal
GAUCHERAND
Professeur Muriel DORET
Hôpital Femme-Mère-Enfant
59, boulevard Pinel
69677 BRON cedex
Téléphone : 04.27.85.51.53

UNIVERSITE CLAUDE BERNARD-LYON 1
Service des Spécialités Médicales
8, avenue Rockefeller    
69373 LYON CEDEX 08
Téléphone : 04.78.77.75.70

Modalités d'évaluation des connaissances :

Durée : 1an
un examen écrit, national d’une durée de 3 heures portera sur 6 cas cliniques.
Les sujets seront les mêmes pour toutes les universités.
Un jury national décidera des sujets et assurera la correction.
L’épreuve sera notée de 0 à 20 avec un coefficient 1.
Une note minimale de 10 sur 20 est requise pour l’admissibilité
.


               - L’admission définitive nécessite:

1) La validation de la partie pratique (note sur 20) par un maître de stage et confirmée par un coordonnateur régional. La présence à ces consultations peut être remplacée par une participation clinique équivalente sous forme de gardes ou d’astreintes ou toute forme accréditée par le coordonnateur régional.
2) La rédaction d’un mémoire (note sur 20) consistant en une synthèse sur un sujet décidé par l’étudiant et son maître de stage et ayant pour objectif de juger de la capacité du candidat à acquérir et à synthétiser des informations supplémentaires.
Ce travail de synthèse peut être effectué à partir d’articles, de comptes rendus de congrès, de conférences de consensus, de documents de consensus ou de documents réalisés par des collégiales professionnelles.


Il est validé par le jury national, sur recommandation du maître de stage.
Les 3 conditions (épreuve écrite avec une note supérieure ou égale à 10 sur 20, mémoire, et validation de l’activité pratique) doivent être remplies pour que le candidat soit définitivement déclaré admis au DIU par le jury national.

Effectifs des années antérieures :
Liste des intervenants :

G.CHENE
C. CHAULEUR
O. DUPUIS
P. GAUCHERAND
F. GOLFIER
G. MELLIER
J.C. PONS
D. RAUDRANT
R.C. RUDIGOZ
B. SALLE
P. SEFFERT
F. SERGENT
Contact scolarité :
SCOLARITé DU SANTé
Les enquêtes d’insertion professionnelle sont réalisées par l'Observatoire de la Vie Etudiante.
Lien vers Statistiques d’insertion professionnelle

Dates

Prochaine session :


Date de début : 01/12/2016

Date de fin : 01/04/2017
Date de la dernière mise-à-jour : 06/04/2017