Accueil  >>  Master  >>  Biologie intégrative et physiologie
  • Domaine : Masters du domaine SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE
  • Diplôme : Master
  • Mention : Biologie intégrative et physiologie
  • Site Web : http://physio-neuro.univ-lyon1.fr/
:: Description de la formation :
Le Master « Physiologie et Neurosciences » de l’UCB Lyon 1 concerne des champs disciplinaires où l’établissement possède un fort potentiel de formation et une assise de recherche très significative. La Physiologie et les Neurosciences concernent à la fois les composantes « Science » et « Santé » de l’UCBL, et sont donc particulièrement représentatives des interactions fécondes entre ces composantes, tant pour l’enseignement que pour la recherche. Les spécialités « Recherche » du Master sont donc adaptées à une formation solide des étudiants à la recherche fondamentale, tout en mettant en valeur leurs applications cliniques, grace aux structures hospitalo-universitaires impliquées dans le Master. Le potentiel d’accueil pour les stages pré-doctoraux et doctoraux dans les unités de recherche contractualisées est important. Les spécialités « professionnalisantes » prévues en 2ème niveau de Master permettront aux étudiants qui le souhaitent de s’engager plus rapidement dans la vie active grace aux interactions fortes de ces filières avec le riche tissu industriel régional en relations avec le domaine. site de la mention Physiologie et Neurosciences.
:: Poursuites d'études et débouchés :

Le M2 recherche propose 5 spécialités à finalité Recherche.

Ces spécialités ont chacune leur spécificité propre mais sont étroitement complémentaires car elles s’articulent autour de l’étude des fonctions cellulaires et moléculaires, intégrées et cognitives, ou cliniques du système nerveux central et des régulations fonctionnelles afférentes ou efférentes. Toutes ces spécialités reflètent l’existence à Lyon de pôles de recherche fortement développés, reconnus par l’Université Claude Bernard, le CNRS ou l’INSERM dont les thématiques offrent des débouchés nombreux par leur intérêt dans divers secteurs de la santé et de l’environnement. Adossé aux spécialités Recherche du Master Physiologie et Neurosciences et partageant le niveau M1, le M2 professionnalisant offre la possibilité d’acquérir une formation de haut niveau en technologies de physiologie et biochimie marines ou en bioexpérimentation animale. L’originalité de ces formations, le réseau européen développé autour de la station marine de Tamaris (Université Lyon I), le réseau d’industriels et d’acteurs socio-économiques qui ont exprimé leur intérêt et leur soutien pour ces spécialités, mettent en évidence le réel besoin de telles formations en technologies animales de haut niveau. Elles trouvent naturellement leur place dans le Master de Physiologie et Neurosciences.

Le M2 se structure de la façon suivante :
5 spécialités à orientation Recherche
- Métabolismes nutritionnels et régulations endocrines
- Neurosciences
- Physiologie, biodisponibilité et pharmacologie cutanées
- Physiologie intégrée et conditions extrêmes
- Physiologie, physiopathologie et pharmacologie cardio-vasculaires

3 spécialités à finalité Professionnalisante
- Bioexpérimentation animale
- Technologies en physiologie et biochimie marines
- Métrologie de la perception

En raison des enjeux majeurs en santé publique développés dans les différentes spécialités de M2 R, la recherche en Physiologie et Neurosciences, publique ou privée, représente un débouché potentiel très important, via les Formation doctorale (Ecole doctorale interdisciplinaire Sciences/Santé, Neurosciences, effectuée en appui sur des laboratoires d’accueil nombreux et diversifiés. Dans le domaine de la recherche industrielle, les entreprises pharmaceutiques représentent un débouché traditionnel et porteur pour l’avenir en raison du fort impact socio-économique des pathologies physiologiques, métaboliques, neurologiques et psychiatriques. En complément d’acquisitions de base en Biologie cellulaire, Physiologie, Biochimie, Cytologie, effectuées en Licence ou en Master 1ère année, les formations professionnalisantes en M2 permettront un accès plus direct au monde du travail.

:: Effectifs des années antérieures :
2014/2015 : effectif M1 environ 70 étudiants effectif M2 environ 110 étudiants
2015/2016 : M1 78 étudiants M2~115 étudiants
:: Règles de compensations :
:: Responsable de la Mention :
DUCHAMP claude
0472448138
:: Contact scolarité :
Departement biologie Scolarite
04 72 43 29 59
:: Composante(s) de l'université responsable de cette formation :
Faculté des Sciences et Technologies / Dépt. de Biologie

Les parcours se diversifient en M2 dans les grands champs thématiques abordés à Lyon, la physiologie environnementale ou écophysiologie (PICE), la physiologie neuromusculaire (PPM), la physiopathologie cardiaque et nutritionnelle (RCMN), l’expérimentation animale (RAPC). Ces parcours présentent un degré important de mutualisation (60% des 60 ECTS en M2) comme recommandé dans le rapport HCERES mais conservent des enseignements spécifiques pour garantir une formation spécialisée de haut niveau, une bonne lisibilité et une attractivité suffisante dans les grands champs disciplinaires visés. Les enseignements de physiologie communs à ces parcours sont dispensés en M1.

Les parcours PICE, PPM et RCMN forment des étudiants pour une poursuite doctorat notamment dans l’ED interdisciplinaires Sciences Santé (EDISS). Les débouchés incluent la poursuite en doctorat (~60%). 10-20% des étudiants poursuivent d’autres études en vue d'une double compétence (cycle spécialisé en gestion, management, économie...). 10-20% s'insèrent dans la vie professionnelle comme ingénieurs d'étude ou commerciaux. Ces parcours ont aussi conduit à une insertion professionnelle (~20%) liée aux étudiants médecins, pharmaciens ou vétérinaires. Le parcours RAPC qui vise à une insertion rapide dans le monde professionnel en s’appuyant sur les interfaces entre  recherche fondamentale et recherche plus appliquée qui sont développées avec le tissu industriel régional dans le domaine de l’expérimentation animale. Ce parcours a eu un fort taux d’insertion professionnelle (>90%) dans des fonctions de directeurs d’études en recherche préclinique, de responsables de projet en R&D, d’ingénieur d'études et de responsables de plateforme d'expérimentation. Ce parcours permet aussi la poursuite d’études en doctorat pour les étudiants qui désirent s’orienter en R&D ou en recherche fondamentale (~5-10%). La co-habilitation depuis 2008 de la spécialité avec VetAgro Sup apporte un versant en recherche clinique vétérinaire à la spécialité. Elle permet l’accès de la formation aux étudiants vétérinaires lors de leur 5ème année qui correspond à la fonction réglementaire de vétérinaire référent.
:: Liste des Parcours :