Université Lyon 1
Université de Lyon
Arqus
Accueil  >>  Stratégies d'infection microbiennes
  • Unité d'enseignement : Stratégies d'infection microbiennes
Nombre de crédits de l'UE : 6
Code APOGEE : BIO1167M
    Responsabilité de l'UE :
VIANNEY ANNE
 anne.vianneyuniv-lyon1.fr
04.72.43.13.67
    Type d'enseignement
Nb heures *
Cours Magistraux (CM)
35 h
Travaux Dirigés (TD)
15 h
Travaux Pratiques (TP)
0 h
Durée de projet en autonomie de l'étudiant (PRJ)
0 h
Durée du stage
0 h
Effectifs Cours magistraux (CM)
210 étudiants
Travaux dirigés (TD)
35 étudiants
Travaux pratiques (TP)
18 étudiants

* Ces horaires sont donnés à titre indicatif.

    Pré-requis :
Aucun
    Compétences attestées (transversales, spécifiques) :
- Mobiliser les concepts fondamentaux et les technologies de biologie moléculaire, de biochimie, de biologie cellulaire, de génétique, de microbiologie, d'écologie, de physiologie, d'immunologie, de classification du vivant, et d'évolution pour traiter une problématique en microbiologie ou analyser un document de recherche ou de présentation.
- Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources dans son domaine de spécialité pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
- Communiquer à l'oral
    Programme de l'UE / Thématiques abordées :

L’UE «stratégies d’infection microbiennes» est consacrée aux différentes stratégies développées par les  microbes eucaryotes (organismes fongiques) et procaryotes (bactéries) pour infecter leurs hôtes (animaux ou végétaux). Le programme de l’UE est particulièrement orienté sur les mécanismes moléculaires et cellulaires impliqués dans la mise en place et la réalisation du processus infectieux et également sur le dialogue hôte pathogène (reconnaissance, défense de l’hôte).

L’objectif de l’UE est de révéler aux étudiants les perspectives actuelles de la recherche fondamentale dans ce domaine en s’appuyant sur des travaux de bibliographie récents et en mettant l’accent sur les outils actuels de recherche. L’enseignement est composé de cours et de travaux dirigés, ces derniers étant basés sur l’analyse de résultats bibliographiques récents et faisant l‘objet de présentations orales par les étudiants sur un support informatique.

-Concernant les organismes bactériens (responsable Anne Vianney), l’accent est mis sur les pathogènes humains. A chaque étape du cycle infectieux, les stratégies développées par ces bactéries sont décrites, en particulier les stratégies d’échappement au système immunitaire inné (échappement au complément, à la phagocytose), ou encore de détournement du cytosquelette eucaryote. Enfin, le rôle joué dans l’infection bactérienne par les mécanismes de variation de phase, de quorum sensing ou encore de formation de biofilm est abordé au travers d’exemples.

-Les pathogènes fongiques de l’homme (mycoses systémiques : candidoses, aspergilloses) sont présentés et développés sous l’angle particulier de leur adaptation à l’hôte animal (adaptation à la température, dimorphisme, contournement du système immunitaire). Concernant les organismes fongiques pathogènes des plantes (responsable Pascale Cotton), les stratégies de reconnaissance, de colonisation  et d’infection  (nécrotrophie, hémibiotrophie, biotrophie) sont présentées et illustrées par des exemples tirés de la bibliographie récente et axés sur les stratégies moléculaires et cellulaires. Les moyens de lutte contre les pathogènes fongiques sont  décrits  sous l’angle de la recherche des processus moléculaires et cellulaires pouvant faire l’objet de cibles antifongiques. Les mécanismes moléculaires de la résistance aux antifongiques  sont également présentés.

Date de la dernière mise-à-jour : 30/08/2017
SELECT * FROM parcours INNER JOIN ue_parcours ON PAR_ID_FK=PAR_ID INNER JOIN mention ON MEN_ID = PAR_MENTION_FK WHERE PAR_ACTIVATE = 0 AND UE_ID_FK='8507' ORDER BY UE_ID_FK ASC, PAR_ID_FK ASC