Accueil  >>  Stratégies d'Infection microbiennes
  • Unité d'enseignement : Stratégies d'Infection microbiennes
Nombre de crédits de l'UE : 6
Code APOGEE : BIO1167M
:: Responsabilité de l'UE :
COTTON PASCALE
 
Type d'enseignement
Nb heures *
Cours Magistraux (CM)
35 h
Travaux Dirigés (TD)
15 h
Travaux Pratiques (TP)
0 h
Total du volume horaire
50 h
* Ces horaires sont donnés à titre indicatif.
Programme - Contenu de l'UE

L’UE «stratégies d’infection microbiennes» est consacrée aux différentes stratégies développées par les  microbes eucaryotes (organismes fongiques) et procaryotes (bactéries) pour infecter leurs hôtes (animaux ou végétaux). Le programme de l’UE est particulièrement orienté sur les mécanismes moléculaires et cellulaires impliqués dans la mise en place et la réalisation du processus infectieux et également sur le dialogue hôte pathogène (reconnaissance, défense de l’hôte). L’objectif de l’UE est de révéler aux étudiants les perspectives actuelles de la recherche fondamentale dans ce domaine en s’appuyant sur des travaux de bibliographie récents et en mettant l’accent sur les outils actuels de recherche. L’enseignement est composé de cours et de travaux dirigés, ces derniers étant basés sur l’analyse de résultats bibliographiques récents et faisant l‘objet de présentations orales par les étudiants sur un support informatique.

-Concernant les organismes bactériens (responsable Anne Vianney), l’accent est mis sur les pathogènes humains. A chaque étape du cycle infectieux, les stratégies développées par ces bactéries sont décrites, en particulier les stratégies d’échappement au système immunitaire inné (échappement au complément, à la phagocytose), ou encore de détournement du cytosquelette eucaryote. Enfin, le rôle joué dans l’infection bactérienne par les mécanismes de variation de phase, de quorum sensing ou encore de formation de biofilm est abordé au travers d’exemples.

-Les pathogènes fongiques de l’homme (mycoses systémiques : candidoses, aspergilloses) sont présentés et développés sous l’angle particulier de leur adaptation à l’hôte animal (adaptation à la température, dimorphisme, contournement du système immunitaire). Concernant les organismes fongiques pathogènes des plantes (responsable Pascale Cotton), les stratégies de reconnaissance, de colonisation  et d’infection  (nécrotrophie, hémibiotrophie, biotrophie) sont présentées et illustrées par des exemples tirés de la bibliographie récente et axés sur les stratégies moléculaires et cellulaires. Les moyens de lutte contre les pathogènes fongiques sont  décrits  sous l’angle de la recherche des processus moléculaires et cellulaires pouvant faire l’objet de cibles antifongiques. Les mécanismes moléculaires de la résistance aux antifongiques  sont également présentés.

 

Modalités de contrôle des connaissances 2016-2017
TypeLibelléNatureCoef. 
CTContrôle TerminalStrat. Inf. Mic. CT (coef. 4.8)Ecrit session 1 / Ecrit session 24.8 session 1: 180min , session 2: 120min
CCContrôle ContinuStrat. Inf. Mic. CC (coef. 1.2)Oral1.2
Date de la dernière mise-à-jour : 29/08/2016