Université Lyon 1
Université de Lyon
Arqus
Accueil  >>  Diplômes Inter Universitaires en Santé  >> DIU Santé  >>  Coordination en gérontologie
Langue des Descriptions :
  Etendu aux fiches UE.
  • Domaine : Diplômes Inter Universitaires en Santé
  • Diplôme : Diplôme Inter-Universitaire (DIU)
  • Mention : DIU Santé
  • Parcours : Coordination en gérontologie
    Présentation :
Modalité de formation :
Durée de la formation :
2 semestres
Date de la dernière mise-à-jour : 20/09/2022
    Liste des étudiants (Exclusivement réservé à l'usage des enseignants) :
 Veuillez vous identifier :
    Description de la formation :

Ce DU est une formation universitaire nationale spécifique de la personne âgée dans le cadre des EHPADs ou des dispositifs gérontologiques territoriaux. Elle est destinée aux médecins non spécialistes en Gériatrie qui souhaiteraient acquérir des compétences de cette spécialité en vue de leur exercice pour une fonction de coordination en EHPAD ou en dispositif territorial gérontologique. Le parcours de formation est unique afin de permettre aux étudiants titulaires du diplôme d’exercer l’une ou l’autre des fonctions au cours de sa carrière, voire éventuellement les deux en même temps selon les organisations locales.

Ce diplôme dure un an et fait partie, avec le DU Médecine de la personne âgée qui en est la condition principale d’accès, d’un nouveau cursus de 2 ans qui remplace au niveau national la capacité de médecine de gérontologie (à partir de la rentrée 2021).

Il s’agit d’un DU reposant sur des supports de e-learning disponibles en distanciel, des séminaires présentiels et des stages. Chaque université qui le délivre met en place un comité pédagogique local.

Les atouts de la formation

  1. Formation nationale portée par le Collège National des Enseignants de Gériatrie et le Conseil National Professionnel de Gériatrie.
  2. Cursus intégré sur 2 ans (le DU médecin du sujet âgé étant requis pour s’inscrire au DU coordonnateur de Gériatrie) qui sera à terme la seule formation diplômante nationale actualisée pour les métiers de Médecin coordonnateur d’EHPAD, et de Médecin de dispositif territorial gérontologique, métiers ne devant pas obligatoirement imposer le recours au DES de Gériatrie. Cette formation nationale se substituera donc au DU de médecins coordonnateurs, à la capacité de Gérontologie de et aux autres formations qui donnaient jusqu’à ce jour accès à la fonction de médecin coordonnateur d’EHPAD et inscrites dans le décret 2005 relatif à la qualification, aux missions et au mode de rémunération du médecin coordonnateur exerçant dans un établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes (article D. 312-155-2). Tous les EHPAD de France ont l’obligation d’avoir un médecin coordonnateur. Or la pyramide des âges des personnes en poste est élevée et le turnover important.

Ce DU apporte des compétences complémentaires à des médecins leurs permettant d’assurer la fonction de Médecin coordonnateur d’EHPAD et d’animer ou de participer aux dispositifs territoriaux de coordination dédiés aux personnes âgées.

Les compétences sont présentées selon les deux types de fonction auxquelles le DIU prépare.

Coordination de dispositif territorial gérontologique

À l’issue de ce parcours, les médecins seront en mesure d’animer (ou de participer à) un dispositif territorial de coordination dédié aux personnes âgées et notamment :

Au niveau de la coordination des acteurs territoriaux :

  • Identifier les acteurs de santé du territoire afin de fluidifier le parcours de santé des personnes accompagnées
  • Conseiller les acteurs du territoire sur la politique gérontologique et les bons soins aux personnes âgées.
  • Participer à la promotion et aux négociations nécessaires à la mise en œuvre du dispositif auprès des acteurs du territoire
  • Animer les réunions de coordination sur le territoire des acteurs médicaux.
  • Identifier les risques éventuels pour la santé publique sur le territoire et veiller à la mise en œuvre de toutes mesures utiles à la prévention, la surveillance et la réponse à ces risques
  • Au sein du dispositif :
  • Donner un avis sur les admissions des personnes à accompagner.
  • Participer à ou coordonner l’évaluation de l'état de dépendance des personnes accompagnées et l’élaboration de leurs projets de santé personnalisée.
  • Elaborer, avec le concours de l'équipe soignante, le projet général de soins du dispositif.
  • Contribuer à la mise en œuvre d'une politique de formation au sein du dispositif.
  • Veiller à l'application et à l’amélioration des bonnes pratiques gériatriques au sein du dispositif entre autres par l’analyse des pratiques professionnelles.
  • Participer à la mise en œuvre du dossier type de soins en tenant compte des systèmes d’information et du secret médical.
  • Participer à la rédaction du rapport annuel d'activité dans une approche réflexive.

Coordonnateur d’EHPAD

À l’issue de ce parcours, les médecins seront en mesure d’assurer le rôle de médecin coordonnateur d’EHPAD tel que défini dans l’Article D312-158 du Code de l'action sociale et des familles (www.legifrance.gouv.fr/codes/id/LEGIARTI000038743629/2019-07-07), et notamment en mobilisant un ensemble de compétences cliniques, managériales et éthiques dans la conduite de ses missions. Il :

  • Elabore, avec le concours de l'équipe soignante, le projet général de soins
  • Donne un avis sur les admissions des personnes à accueillir
  • Préside la commission de coordination gériatrique chargée d'organiser l'intervention de l'ensemble des professionnels salariés et libéraux au sein de l'établissement
  • Evalue et valide l'état de dépendance des résidents et leurs besoins en soins
  • Veille à l'application des bonnes pratiques gériatriques,
  • Coordonne la réalisation d'une évaluation gériatrique
  • Contribue auprès des professionnels de santé à la bonne adaptation aux impératifs gériatriques des prescriptions
  • Contribue à la mise en œuvre d'une politique de formation
  • Elabore un dossier type de soins ;
  • Coordonne, avec le concours de l'équipe soignante, un rapport annuel d'activité
  • Identifie les acteurs de santé du territoire afin de fluidifier le parcours de santé des résidents
  • Identifie les risques éventuels pour la santé publique dans les établissements et veille à la mise en œuvre de toutes mesures utiles à la prévention, la surveillance et la prise en charge de ces risques
  • Réalise des prescriptions médicales pour les résidents de l'établissement en cas de situation d'urgence ou de risques vitaux
  • Elabore, après avoir évalué leurs risques et leurs bénéfices avec le concours de l'équipe médico-sociale, les mesures particulières comprises dans l'annexe au contrat de séjour.

La formation est constituée de :

  • 68 heures e-learning
  • 64 heures d’enseignement présentiel dont au minimum 15 organisées au niveau local
  • Stage : 20 demi-journées
  • Participation optionnelle et recommandée soit au congrès local/régional de Gériatrie (Société Régionale de Gériatrie, Journée annuelle de l’Institut du Vieillissement, Journée annuelle du Gérontopole notamment) soit aux Journées annuelles de la Société Française de Gériatrie et Gérontologie (JASFGG).

Un stage de 20 demi-journées dont au moins la moitié en EHPAD et pour l’autre moitié au sein d’un dispositif territorial gérontologique, sous la direction d’un gériatre titulaire d’une capacité ou d’un DESC de Gériatrie ou d’un titulaire d’un DES de Gériatrie ou du DIU avec option « médecin coordonnateur ».

L’évaluation théorique (2h) est nationale, tandis que l’évaluation pratique est locale.

Calendrier prévisionnel :

  • Phase de recrutement 
    • Ouverture des candidatures : Printemps
    • Fermeture des candidatures :
    • Commission de recrutement : Juin
  • Calendrier de formation
    • Début : Septembre
    • Fin des enseignements : Juin
    • Période d’évaluation : juin
    Modalités d'évaluation :

Le diplôme est validé par un examen annuel commun aux différentes UFR (ses modalités feront l’objet d’un vote annuel en CNEG puis par les UFR). Il est prévu à terme un examen sur SIDES NG.

L’examen est annuel et donne lieu à la délivrance d’un DIU « Médecine du sujet âgé » en année 1 et à un DIU « Coordination en gérontologie » selon les cas.

La délivrance du diplôme nécessite la validation sur SIDES de la vision de 100% des e-learnings avec 100% de validation des QRM évaluatifs et de 100% des feedbacks. Il nécessite la vérification de la présence obligatoire aux 6 demi-journées de séminaires en 1ere et en 2e année et nécessite la validation du stage par le tuteur de stage sur les 20 demi-journées (sans rapport de stage).

Condition d’assiduité (présentiel)

Sauf motif impérieux, l’assiduité est validée à condition d’avoir été présent aux 6 demi-journées de séminaires locaux et aux 37h de formation en présentiel.

Validation de la partie théorique (e-learning)

Validation du module d’e-learning à condition d’atteindre les scores de 100% aux QRM évaluatifs et de 100% des feedbacks.

Les modalités de validation du e-learning, sont identiques au niveau national et sont votées annuellement en CNEG puis par les UFR.

Réussite à une épreuve écrite distanciée sur SIDES-NG sur 1h30 (coef de 2, note éliminatoire à 8/20)

Validation de la pratique

--> les modalités exactes doivent faire appel à une méthode docimologique éprouvée pour la validation des compétences type récit de situation complexe authentique, elles sont votées annuellement par les UFR. Pour Lyon : récit de situation complexe authentiques

Note éliminatoire :10/20, coefficient 1, durée 30 minutes (10 minutes présentation, 20 minutes discussion)

L’évaluation pratique est organisée par le comité pédagogique local.

En cas d’échec à l’une ou l’autre des épreuves une deuxième session est organisée.

Le diplôme est obtenu si :
  • L’assiduité est validée
  • Les modules d’e-learning sont validés (100% de réussite)
  • La note de de l’épreuve théorique nationale est supérieur ou égale à 8 sur 20
  • La note de l’épreuve pratique locale est supérieure ou égale à 10 sur 20
    Spécificités et prérequis :
Les candidatures (CV, lettres de motivation/projet professionnel, copies diplômes) doivent être envoyées au responsable de l'enseignement (coordonnées ci-dessous). Son accord écrit est obligatoire avant de procéder à votre inscription auprès de l'université.
    Public concerné :

Publics cibles :

Les médecins souhaitant assurer la fonction de Médecin coordonnateur d’EHPAD et les médecins impliqués dans des dispositifs de coordination gérontologique (réseaux gérontologiques, CTA, PTA, MAIA, Clic…)

Sont admis à s’inscrire :

Médecins généralistes, services de gérontologie, services de médecine polyvalente, EHPAD, PTA, dispositif d’appuis à la coordination (DAC), autres dispositifs de coordination gérontologique et communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS)

Prérequis :

Être titulaire d’un diplôme d’Etat de Docteur en Médecine et exercer la médecine de plein droit en France

Ou pour les praticiens à diplôme hors Union Européenne, être lauréat de l’épreuve de vérification des connaissances (EVC) dans le cadre de la procédure d’accès à l’exercice (PAE).

Être titulaire du DIU « médecine du sujet âgé »

Sur demande explicite, et à la discrétion de la commission de sélection, le candidat peut solliciter une dispense du DU médecine du sujet âgé ou du stage, s’il peut faire valoir une expérience et une expertise suffisante.

Effectif maximum : 40

Effectif minimum : 10

    Modalités d'accès :

Responsables de l'enseignement :
Pr Pierre Krolak-Salmon
Pr Claire Falandry
04 72 43 20 50
04 72 16 66 34
Pierre.krolak-salmon@chu-lyon.fr
Claire.falandry@chu-lyon.fr

Informations administratives :
Université Claude Bernard Lyon 1
Bureau des DU/DIU
8 avenue Rockefeller 69373 Lyon cedex 08
scolarite.du-capamedecine@univ-lyon1.fr

    Responsabilité du Parcours :
KROLAK-SALMON PIERRE
LEGER FALANDRY CLAIRE
04.78.86.66.34
    Contact scolarité :
Scolarité DU Santé
 scolarite.du-capamedecineuniv-lyon1.fr
    Composante(s) de l'université responsable de cette formation :
Faculté de Médecine Lyon Est
Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud - Charles Mérieux
    Statistiques d’insertion professionnelle :
Les enquêtes d’insertion professionnelle sont réalisées par l'Observatoire de la Vie Etudiante : accéder aux statistiques.