Université Lyon 1
Université de Lyon
Arqus
Accueil  >>  Master  >> Biologie moléculaire et cellulaire  >>  M2 Biologie Tissulaire et imagerie : morphogénèse et réparation (BioTiss)
Langue des Descriptions :
  Etendu aux fiches UE.
  • Domaine : Masters du domaine SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE
  • Diplôme : Master
  • Mention : Biologie moléculaire et cellulaire
  • Parcours : M2 Biologie Tissulaire et imagerie : morphogénèse et réparation (BioTiss)
   
    Présentation :
Modalité de formation :
Formation diplômante
Nature de la Formation :
Diplôme national
Niveau de recrutement :
BAC+3, BAC+4
Niveau de sortie :
BAC+5
Durée de la formation :
4 semestres
Adresse web d'inscription :
https://ecandidat.univ-lyon1.fr/
Lieux de formation :
Cette formation est dispensée principalement sur le(s) site(s) suivant(s) :
  • Villeurbanne - La Doua
Langues d'enseignement :
  • FR  Français
  • ANG  Anglais
    Secteurs disciplinaires concernés :
  • Biologie - Biochimie
Date de la dernière mise-à-jour : 10/06/2022
    Description de la formation :

Le parcours de M2 Biologie Tissulaire et imagerie : morphogénèse et réparation (BioTiss) forme les étudiants aux métiers scientifiques et à la recherche par l’enseignement de connaissances et de techniques de pointe.

Ce parcours permet d'apporter aux étudiants des connaissances approfondies et récentes sur les mécanismes fondamentaux assurant la formation (= morphogenèse) et l'homéostasie des tissus, avec pour finalité d'aller vers une médecine régénératrice. La médecine régénératrice est un domaine actuellement en pleine expansion et pourvoyeur de nombreux emplois. En effet, la réparation tissulaire et l'ingénierie tissulaire (= formation de néo-tissus in vitro) intéressent de nombreux laboratoires de recherche académique et de nombreux industriels travaillant dans le domaine de la santé.

Les mécanismes de morphogenèse et de réparation tissulaires étant très dynamiques, aussi bien spatialement que temporellement, il est indispensable de pouvoir les visualiser en temps réel dans le temps et l'espace. C'est la raison pour laquelle ce parcours offre, outre les connaissances biologiques, une formation de pointe aux techniques d'imagerie/microscopie et à l’analyse des images. Cette compétence transversale très demandée, permettra aux étudiants de déterminer quelle technique de microscopie est à utiliser pour répondre à une question biologique relevant de la Biologie Cellulaire, de la Biologie Tissulaire, de l'Ingénierie Tissulaire, mais encore des autres disciplines des Sciences du Vivant.

Cette formation, apportant des connaissances solides en Biologie Tissulaire, tout en offrant des compétences transversales en microscopie et analyse d'images, est UNIQUE en France et peut être proposée à l’alternance pour les étudiants qui le souhaitent.

Les enseignements et conférences seront dispensés en Anglais, permettant une meilleure insertion dans le monde scientifique ou socio-économique en France, comme à l'étranger.


Le parcours de M2 Biologie Tissulaire et imagerie : morphogénèse et réparation (BioTiss) forme les étudiants aux métiers scientifiques et à la recherche par l’enseignement de connaissances et de techniques de pointe. Il apporte aux étudiants des connaissances approfondies et récentes sur les mécanismes fondamentaux assurant la formation et l'homéostasie des tissus, avec pour finalité d'aller vers une médecine régénératrice, une discipline en pleine expansion. Outre les connaissances biologiques, il propose une formation aux techniques d'imagerie/microscopie et à l’analyse des images ; une compétence transversale très recherchée par les laboratoires de recherche académiques ou privés ou encore les plateformes de microscopie.
    Compétences attestées :

- Connaissances approfondies et récentes sur les mécanismes fondamentaux assurant la formation (= morphogenèse), la réparation et l'homéostasie des tissus, ainsi que sur les stratégies employées pour l’ingénierie tissulaire (= formation de néo-tissus in vitro) avec pour finalité d'aller vers une médecine régénératrice.

- Compétences transversales en imagerie classique et de pointe, ainsi que dans l'analyse d'images.

- Compétences en gestion de projets par le biais des UE Scientific Project et Research Internship, avec l'apprentissage de la veille scientifique ou technologique, la définition d'une question biologique ou technologique, l'étude de faisabilité d'un projet, la planification d'expériences, leur réalisation et l'analyse des données.

- Compétences en communication scientifique en Anglais, par le biais de rendus bibliographique, d'organisation d'un mini-colloque, de présentation orales ou affichées (posters).

    Poursuites d'études :
Poursuites d'études :
Les étudiants peuvent :
- poursuivre leur formation en thèse (contrats doctoraux ministériels, contrats CIFRE, contrats sous autres fonds via ANR, FRM, AFM...)
- acquérir une double compétence dans une autre mention de Master.

Débouchés :
Les débouchés sont variés, en fonction de la poursuite (ou non) en thèse et de l'acquisition (ou non) d'une double compétence.

- Ingénieur d'études, ingénieur de recherche, responsable de projets, ou chercheur/enseignant-chercheur, en laboratoire de recherche ou sur une plateforme d'imagerie, dans le secteur académique ou en entreprise.

- Consultant, Ingénieur technico-commercial, account manager... dans des entreprises en lien avec l'imagerie ou l'ingénierie tissulaire.
A titre d'exemple, 6 mois après l’obtention du M2 (données issues du précédent parcours Bio-imagerie) :
- 30% des étudiants poursuivent en thèse,
- 50% sont embauchés sur des postes d’ingénieur d’études en laboratoire ou sur une plateforme d'imagerie
- 10% suivent une formation complémentaire ou réorientation
- 10% sont en recherche d’emploi
    Modalités d'évaluation :

Les modalités de contrôles des connaissances varient en fonction des Unités d'Enseignements. Toutefois, la philosophie globale des UE scientifiques de ce parcours est de mettre en avant l'étudiant comme acteur de sa formation, en évaluant davantage ses compétences que ses connaissances.

Les connaissances servant à comprendre et à appréhender des mécanismes moléculaires et cellulaires complexes et intégrés, les étudiants seront essentiellement évalués selon leur capacité à comprendre, synthétiser et restituer des données scientifiques récentes, de façon appropriée, par le bais de :

- l'élaboration d'une mini-revue sur des thématiques choisies par l'étudiant (UE Biosensing the microenvironment),

- l'organisation d'un Workshop, avec des sessions orales et des posters (UE Tissue morphogenesis and repair),

- la résolution d'un mini-projet avec une présentation orale des résultats (UE Image processing),

- la présentation d'une synthèse des travaux du projet tuteuré, avec une analyse bibliographique, une étude de faisabilité, une planification des expériences et une restitution des résultats, avec une remise dans le contexte bibliographique (UE Scientific Project).

-...

    Spécificités et prérequis :

- Les étudiants scientifiques doivent être titulaires d'un Master 1 relevant des Sciences du Vivant, et avoir de solides connaissances en Biologie Moléculaire et Cellulaire, voire en Biochimie et Biotechnologies.

- Les étudiants scientifiques issus d'écoles d'ingénieurs doivent être titulaires de leur diplôme et avoir de solides connaissances en Biologie Moléculaire et Cellulaire, voire en Biochimie et Biotechnologies.

- Les étudiants de Santé Humaine, de Santé animale (vétérinaire) ou de Pharmacie ayant validé des modules donnant droit à un niveau M1 (ex : M1 Recherche Biomédicale).
    Public concerné :

Le public concerné est :

- Les étudiants scientifiques titulaires d’un Master 1 issu d'une formation en Sciences du Vivant, avec de solides connaissances en Biologie Moléculaire et Cellulaire, voire en Biochimie.

- Les étudiants scientifiques issus d'écoles d'ingénieurs, ayant aussi une formation poussée en Biologie Moléculaire et Cellulaire, voire en Biotechnologies et qui ont validé leur diplôme (ou leur 5ème année).

- Les étudiants de cursus santé (Médecins, Dentistes, Pharmaciens ou Vétérinaire) ayant validé des modules donnant droit à un niveau M1 (ex : M1 Recherche Biomédicale).

Les pré-requis obligatoires sont de solides connaissances des mécanismes fondamentaux de Biologie de la Cellule, ainsi que des notions en Histologie et sur les principes d'imagerie cellulaire et corps entier (des modules de remise à niveau sont proposés en cas de besoin

    Modalités d'accès :

Candidature sur le portail eCandidat de l'Université Lyon 1 du 1er mai au 2 juin 2022 (délai de rigueur).

    Responsabilité du Parcours :
GRANGEASSE CAROLINE
04.72.72.26.59
VALCOURT ULRICH
04.72.72.26.53
    Contact scolarité :
Scolarité BIOSCIENCES
 scolarite.biosciencesuniv-lyon1.fr
    Composante(s) de l'université responsable de cette formation :
UFR Biosciences (Biologie, Biochimie)
    Liste des Unités d'Enseignement (UE) :
  • Année 1
  • Année 2
Année 1
Description:
Le semestre 1 est commun à tous les parcours du master BMC.
Il comporte :
- 3 UE disciplinaires fondamentales de 6 ECTS chacune :
Régulation Génétique et Génome,
Vie et mort de la cellule,
Immunologie Fondamentale
- 2 UE de TP de 6 ECTS :
Génétique Moléculaire (2 thématiques au choix)
Technologie cellulaire (3 thématiques au choix).
Année 2
Description:
Le semestre 2 est commun à tous les parcours du master BMC.
Il comporte
- 3 UE obligatoires :
stage en laboratoire de recherche (7 semaines),
UE transversale intitulée Formation humaine,
UE Immunité
- 1 UE au choix de 3 ECTS à choisir parmi 5 UEs proposées
- 2 UEs au choix de 6 ECTS à choisir parmi 7 UEs proposées
    Statistiques d’insertion professionnelle :
Les enquêtes d’insertion professionnelle sont réalisées par l'Observatoire de la Vie Etudiante : accéder aux statistiques.