Université Lyon 1
Université de Lyon
Arqus
Accueil  >>  Master  >>  Biologie moléculaire et cellulaire  >>  M2 Biologie Tissulaire et imagerie : morphogénèse et réparation (BioTiss)  >>  TP Génétique fonctionnelle chez un modèle bactérien
  • Domaine : Masters du domaine SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE
  • Diplôme : Master
  • Mention : Biologie moléculaire et cellulaire
  • Parcours : M2 Biologie Tissulaire et imagerie : morphogénèse et réparation (BioTiss)
  • Unité d'enseignement : TP Génétique fonctionnelle chez un modèle bactérien
Nombre de crédits de l'UE : 6
Code APOGEE : BIO1254M
UE Libre pour ce parcours
UE valable pour le semestre 1 de ce parcours
    Responsabilité de l'UE :
VIANNEY ANNE
 anne.vianneyuniv-lyon1.fr
04.72.43.13.67
    Type d'enseignement
Nb heures *
Cours Magistraux (CM)
0 h
Travaux Dirigés (TD)
0 h
Travaux Pratiques (TP)
60 h
Durée de projet en autonomie de l'étudiant (PRJ)
0 h
Durée du stage
0 h
Effectifs Cours magistraux (CM)
210 étudiants
Travaux dirigés (TD)
35 étudiants
Travaux pratiques (TP)
18 étudiants

* Ces horaires sont donnés à titre indicatif.

    Compétences attestées (transversales, spécifiques) :
- Suivi d’un mini projet de recherche depuis son démarrage, gestion de différentes expériences en parallèle sur 2 semaines et demi, présentation de résultats sous forme d’un poster scientifique, recherche bibliographique, analyse de banque de données
- Utiliser tous les outils techniques courants de biologie: biologie moléculaire, biochimie, biologie cellulaire, génie génétique et les outils bioinformatiques associés , pour résoudre une problématique en microbiologie, de la molécule à la communauté de cellules.
- Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet
Identifier, sélectionner et analyser avec esprit critique diverses ressources dans son domaine de spécialité pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation
- Communiquer à l'oral
    Programme de l'UE / Thématiques abordées :
L’objectif est mettre en œuvre des approches de génétique fonctionnelle chez un organisme modèle procaryote (Escherichia coli). Les TP sont organisés sous la forme d’un projet de recherche concernant une voie de signalisation (phosphorelai RcsCB), connue pour contrôler différents processus bactériens (mobilité, formation de biofilm et virulence des bactéries pathogènes). Les étudiants travailleront sur leur propre matériel génétique : ils réaliseront une mutagénèse aléatoire chez une souche d’E. coli portant une première mutation responsable d’un défaut de mobilité flagellaire. La banque de mutants sera criblée afin d’isoler une insertion compensatrice (‘mutant suppresseur’). A partir des mutants originaux ainsi obtenus, les étudiants chercheront à valider le lien entre cette mutation compensatrice et le phénotype obtenu, à tester si elle pourrait affecter la voie de signalisation RcsCB et à identifier le(s) gène(s) mutés (vectorette-PCR et séquençage). Les étudiants devront alors interroger les banques de données afin de proposer une hypothèse de travail permettant d’expliquer le rôle du gène identifié dans la fonction biologique étudiée (la mobilité bactérienne) et le lien éventuel avec le phosphorelai RcsCB ou une autre voie d’intérêt. De plus, le fonctionnement du phosphorelai RcsCB sera exploré grâce à la mutagénèse ciblée du régulateur transcriptionnel RcsB. Les résultats seront restitués sous forme de poster scientifique avec présentation orale. Techniques : Mutagénèses (aléatoire par transposition de gènes chromosomiques, dirigée de gènes plasmidiques), Western blot, extraction d’ADN chromosomique et plasmidique, PCR, vectorette-PCR, CRISPRi ; Interrogation de banques de données, analyse de séquences.
Date de la dernière mise-à-jour : 22/03/2019
SELECT * FROM parcours INNER JOIN ue_parcours ON PAR_ID_FK=PAR_ID INNER JOIN mention ON MEN_ID = PAR_MENTION_FK WHERE PAR_ACTIVATE = 0 AND UE_ID_FK='16676' ORDER BY UE_ID_FK ASC, PAR_ID_FK ASC